lundi 19 avril 2010

PROFITER DE LA VIE

En lisant un magasine féminin je suis tombée sur un article intitulé « profiter de la vie ça s’apprend et ça change tout », en voici un petit résumé qui j’espère vous sera utile, en ce qui me concerne je vais essayer de suivre quelques conseils.

Il faut profiter de la vie, se déculpabiliser, et s’autoriser au bonheur car on y a droit. Il suffit parfois de quelques minutes dans une journée où l’on se consacre du temps pour soi pour nous redonner la pêche.

Il faut sourire, on s’entraine devant la glace et on sourit, le sourire apporte la joie, il est contagieux et agréable à voir, plus on sourit plus on se sent bien et voici une citation de l’abbé Pierre : « un sourire coûte moins que l’électricité, mais donne autant de lumière »

On appuie sur « pause », actuellement on vit à 100 à l’heure, un marathon au quotidien, une course après le temps entre le boulot, les enfants, la maison, les courses….alors ce soir lorsque tout le monde est au lit on s’enferme dans la salle de bain, on prend un bain bien chaud (un de temps en temps car ce n’est pas très écologique) tout en écoutant une petite musique zen , et surtout ne pas culpabiliser, il faut pouvoir s’accorder de temps en temps un peu de répit pour pouvoir mieux repartir ;

On vit au présent, pour bien en profiter cela doit être de petits moments vécus à fond et dans l’instant et n’hésitez pas à prendre des photos. Ne pas réfléchir à demain (on ne sait pas ce qui va ce passer et on va stresser pour rien), et ne pas trop penser au passé (hélas on ne peut pas revenir en arrière, la machine à remonter le temps n’existe pas encore)

On dédramatise, « tout ce qui ne tue pas, rend plus fort, il ne faut pas se considérer comme victime car on devient moins résistant aux traumatismes et aux vicissitudes de la vie, cette complaisance empêche de progresser »

On devient audacieux, le bonheur ne vient pas tout seul, il faut se faire plaisir et oser. Cela suppose un dépassement de soit, il faut oublier ses complexes et dépasser ses peurs. C’est quelque chose qui peut être très difficile, on y arrive pas du premier coup mais quand ça marche on est fier de soit.

Il faut rester gai
, il n’y a rien de plus contagieux que la gaieté, il faut positiver, dans chaque moment négatif il faut trouver le positif.


Voilà, j’ai résumé l’article et je pense que c’est toujours plus facile à dire qu’à faire mais bon je vais essayer, je n’ai rien à perdre.






Pour information certain passage viennent de l’article « Prendre les choses du bon côté, mode d’emploi » écrit par Gaël Le Bellego dans le magasine BIBA de mars 2010

9 commentaires:

  1. En ce qui me concerne, je préfère ne pas me focaliser sur moi-même, car finalement nos maux viennent de notre nombrilisme égoiste "moi" "moi" "moi"... Tout dérive et revient à "moi", d'où tous ces fantômes et tensions qui nous terrassent... L'apologie de soi par soi n'est qu'une triste illusion infantile...
    C'est juste mon avis.

    RépondreSupprimer
  2. tout a fait d'accord !!!!
    positive attitude mode ON !!!!!!
    belle journee a toi !!!

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve que c'est un très beau programme !
    J'aimerais bien réussir à en appliquer un maximum de points au quotidien mais comme tu le dis, plus facile à dire qu'à faire !

    RépondreSupprimer
  4. Mouai, je suis pas très convaincu. Notamment sur "être gai" et "sourire". Je trouve ça un peu hypocrite, ça ne fait que cacher les problèmes sans les résoudre.
    Par contre un point essentiel je trouve, dédramatiser, ce dire qu'il y a pire, que c'est la vie et ne pas faire de ses problèmes des obsessions. (Mais certainement pas les cacher).

    RépondreSupprimer
  5. Attention, je ne dis pas qu'il faut être égoïste, ne penser à soi ou se voiler la face mais lorsque l'on veut consacrer du temps pour les autres il faut soi même être bien, par exemple quand je suis déprimée et fatiguée je suis moins patiente, moins imaginative, moins motivée et un rien me fait pleurer.

    RépondreSupprimer
  6. Cet article est très juste et je crois qu'il faut justement apprendre à être égoïste de temps en temps, à trop faire passer naturellement ses enfants et son époux avant soi, on s'oublie.

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Luna,
    merci pour ce beau petit billet arrivant juste à point. Je suis désolée, je t'avais perdu dans la foule et en relisant les commentaires dans un de mes billets, j'ai retrouvé le petit chaton sympathique!Je tâcherai de revenir plus souvent...

    RépondreSupprimer